H.P.Lovecraft: Analyse de notre Ancien commun

Home/Essais/Les Grands Anciens/H.P.Lovecraft: Analyse de notre Ancien commun

H.P.Lovecraft: Analyse de notre Ancien commun

H.P.Lovecraft est un auteur de talent, un fondateur de mythe, nul ne peut mettre cette affirmation en doute. A travers son génie littéraire, il nous a inquiété, intrigué et souvent même effrayé. L’objectif de cet essai est de comprendre quelles sont les cordes sensibles qu’il arrive a faire vibrer en nous.

Pour cela, nous vous proposons d’investiguer, les bibliothèques et les cryptes de notre mystérieux psychisme.Pour nous aider dans notre analyse nous utiliserons la théorie des topiques freudiennes.Nous basant sur l’extrait suivant *;  » L’humanité serait tout à fait semblable aux grands anciens, libre et fougueuse, au-delà du bien et du mal, les lois et les morales rejetées, tous ses membres criant, tuant, se divertissant joyeusement, … puis toute la terre s’enflammerait dans un holocauste d’extase et de liberté. « 

Nous pouvons dire que Lovecraft nous livre une définition similaire de l’instance freudienne appelée le ça.

En effet, le ça est libre de toute règle et de toute loi, il se situe au-delà, ou en deçà du bien et du mal. En tous cas sur un autre plan psychique que le Surmoi car le travail du vigile de la morale est tenu par les instances surmoïques.
A l’égal des membres criants, tuants et se divertissant, le ça laisse libre cours à ses pulsions jouisseuses de vie aussi qu’a ses pulsions agressives, tuant et déchirant, tous ce qui entrave son insatiable plaisir. A ce niveau, c’est à l’instance du Moi de réguler la force pulsionnelle par rapport à ce que la société nous impose comme règle de bonne conduite.

Ce bref éclairage psychanalytique, nous révèle qu’en fin de compte les investigateurs des nouvelles de Lovercraft et consort, ainsi que les nombreux joueurs de jeu de rôle, sont à la recherche de ce qu’il y a de plus primaire et bestial en eux (termes non pégoratifs, précisons-le).

Ce que l’auteur nomme » La furie animale et la licence orgiaque se stimulait l’une l’autre vers des sommets démoniques à l’aide de hurlements et d’extase rauques qui déchiraient ces bois miteux et s’y réverbéraient comme autant de tempêtes pestilentielles venues des gouffres de l’enfer  » sont peut-être des visions imagées et quelques peu négatives des agitations pulsionnelles constituant l’inconscient humain.

Il est important de souligner que cette recherche, « ce flirt » avec la bête qui sommeille en nous se réalise par l’intermédiaire du symbolique ; l’écriture et le jeu de rôles. Cette recherche naturelle se réalise dans un contexte et un cadre. Règles d’écritures et règles du jeu de rôles. Le regard de l’autre est aussi important dans l’écriture. Regardez le poids des critiques littéraire sur le moral de l’écrivain. Et les règles morales dans le jeu de rôles qui sencure autour de la table les actes trop répréhensible. Les actes trop cruels!!!

A l’inverse du mythique Jack l’éventreur, et de Jacques Dutroux, le tristement célèbre meurtrier belge qui agissaient dans la réalité (1996). Ils agissaient sur des enfants et des victimes fragiles leur insatiable désir  » de hurlements et d’extase rauques. » Ils se nourrissent de la souffrance qu’ils sentent dans leurs victimes criant leur désespoire et leur impuissance. A l’égal des vampires qui se nourrissent du fluide vital de leurs victimes.

Penser à cette horreur humaine mène à la folie des actes que nous pouvons réaliser les uns sur les autres. C’est effectivement de folie que Lovecraft va nous parler, va nous conter, …

About the Author:

Leave A Comment