La fidélité et le couple

Home/Les livres/La fidélité et le couple

La fidélité et le couple

La fidélité et le couple

L’auteur ; Dr Gérard Leleu

L’éditeur ; J’ai Lu, dans la collection ; psychologie en 1999.

Ce qu’en dit l’éditeur;

Dans notre société où l’amour n’a plus forcément la place première, de plus en plus de couples se retrouvent confrontés à l’infidélité et à tous les problèmes qu’elle engendre.

Fort de son expérience qui, tout au long de sa carrière, l’a conduit à écouter des centaines de couples en difficultés, ledr Leleu délivre de très nombreux conseils: Comment gérer la crise et la dépasser? Comment rétablir la dialogue? Comment imaginer une « nouvelle » fidélité?

En analysant les causes de l’infidélité et en nous prévenant de ses conséquences néfastes, ce livre nous aidera à maintenit l’équilibre de notre couple et à en préserver l’avenir.

Ce qu’en dit le psy-en-herbe;

En achetant ce livre j’ai eu peur qu’il s’agisse une fois de plus dire; la fidélité, c’est bien et l’infidélité, c’est mal. Cette crainte s’est rapidement évanouie car notre cher Doc Leleu, fidèle à lui-même, nous révèle un éclairage scientifique du couple. Scientifique dans le sens le plus noble du terme, il s’agit d’une étude détaillée sur les causes et effets de ce comportement fort troublant.

La réalité de nos consultations nous montre que la souffrance inhérante à la relation extraconjugale est très douloureuse. Il s’agit d’une relation qui demande beaucoup d’énergie au couple (ou au trio) qui la vie.

Dans sa recherche pour comprendre, l’auteur nous offre des balises et des marques claires pour réussir le passage de cette épreuve. Car d’épreuve il s’agit bien. La grande majorité des personnes ayant vécu l’infidélité dans le couple sait combien le sentiment de déchirement est profond et surtout douloureux.

Pour ceux qui veulent s’aventurer consciemment dans la relation extraconjugale, le livre possède des trésors, comme en page 67, où l’auteur balise les conditions minimales de réussite. Réussite dans le sens de vivre positivement l’expérience pour en sortir grandi.

« Que le couple soit solide: que les deux partenaires s’aiment très fort et même d’une façon exeptionnelle, qu’on pourrait dire « karmique »; qu’ils sachent communiquer parfaitement; qu’ils ne s’ennuient jamais ensemble et qu’ils aient une bonne entente sexuelle. De plus, le couple devra avoir une volonté profonde de tout faire pour rester ensemble et de toujours trouver une solution à toute crise.

Que chacun des partenaires soit psychologiquement solide et mature; qu’il s’aime assez lui-même pour avoir confiance en lui; qu’il ait pansé ses blessures; qu’il soit autonome. Les immatures, les abandonniques, les possessifs devront faire un travail sur eux sous peine de catastrophe.

Que le(la) partenaire extraconjugal(e) soit également mature et sache cultiver le détachement. Tout attachement exessif aboutira à des tentatives d’appropriation de l’infidèle, ce qui entrainera des complications.

Que les partenaires aient le contrôle de leurs sentiments, sinon la jalousie et la passion les emporteront dans des événements destructeurs. » …

Vous avouerez qu’il s’agit là de conditions très strictes si vous ne voulez pas voir votre couple partir en éclat!!!

Pourquoi est-ce si dangereux? Parce que ce genre de relation renvoit directement aux relations à la Mère. Les sentiments qui montent ne sont pas de la simple jalousie, mais de la terreur du à l’abandon, la terreur de la coupure du cordon ombilical, la terreur de mourir asphyxié, … la dépression, à côté c’est des vacances!!!

Tous les aspects de cette relation est passé au pègne fin, le livre est très bien construit et bien structuré.

J’ai beaucoup apprécié cette vision que j’utilise dans mon travail; Une crise de couple est un moment de grand opportunité. Si la crise est vécue négativement l’opportunité va être réprimée, écrasée. Si la crise est vécue positivement, les partenaires vont comprendre cette phrase « O, toi que j’avais choisi pour me sauver, voilà que tu me fais retourner sur les lieux de mes déchirures primitives et rajouer les scénarios originels! »

Pour le psychothérapeute sophia-analyste cela signifie que la crise (dans notre exemple la relation extraconjugale) est une porte ouverte pour accéder au couple plus mature, plus autonome et plus libre. Un couple qui a fait le choix de vivre ensemble, au-delà des épreuves.

Les épreuves ne sont autres que les milles tentatives du projet de haine inconscient qui agit en nous. Cette destructivité est bien représentée dans le film prédator. Cette destructivité est légitimée par la culture pour les hommes. Mais les femmes ne sont pas encore bien vues quand elles en parlent.

L’auteur est présent là aussi, il décrit simplement que la culture positive l’infidélité chez l’homme et pas chez la femme. Pourquoi? pour une question de possessivité de l’homme sur la femme…. du fils sur la mère (rappelons nous le drame oedipien) Pourquoi? Parce que l’homme à peur de la femme. Peur de sa puissance, Peur de son pouvoir.

La solution de l’auteur? Pour lui, dés que le couple a dépassé ses problèmes, que les individus constituant le couple ont évolué, ils découvrent spontannément l’état divin propre à chacun d’entre nous. Il y a un moment où l’amour se transforme en extase quotidien. Un lieu où l’usure du temps, et le banal du quotidien n’existe pas.

Le couple est une voix naturelle vers la spiritualité.;^)

About the Author:

Leave A Comment